© 2018 Armana Marsihés

MARSEILLE, CAPITALE EUROPÉENNE DU SPORT 2017

Mai d’ounte souerte enca aquéu nouvèu titre ? Alor figuras-vous que nous fau pas remounta bèn lun dins lou tèms. Es en 2014, lou 17 de nouvèmbre, que l’Assouciacien dei Capitalo Euroupenco de l’Esport (ACED), beilejado pèr l’Italian Gian Francesco Lupattelli, baiè à Marsiho lou titre prestigious de Capitalo Euroupenco de l’Esport pèr 2017. Acò’s uno proumiero en Franço ! Parlo soulet qu’aquelo destincien, Marsiho, si la partajo emé tout soun tarraire, subretout qu'aro sian dins la Metroupòli de-z-Ais-Marsiho-Prouvènço, que ? Venguè saluda l’engajamen afouga de la Ciéuta fouceienco pèr fa de l’esport un pieloun pèr que lei gènt si sentèsson d’agué mai que mai sa plaço dins la soucieta. Tambèn, venguè guierdouna soun biais respetous de l’etico emai dóu role de l’esport pèr agué uno qualita de vido e uno santa meiouro. Basto ! En 2017, coumo jamai, chascun si pourra boulega pèr pas fa menti la decisien bèn-voulènto de la jurado de l’ACED. E qu vous a pas di qu'aquito, à Marsiho coumo en Prouvènço, l'a de que leissa tout estabousido la touristo que sarié en soufràgi d'estereoutipe gros coumo la luno ! Qu'au nouestre, bèu coulègo, fèn pas que juga à la petanco vo au baloun ! ... Pèr vous douna uno pichoto idèio d'aquest empèri – que la listo coumpleto dei chifro sarié tròup longo –, dins nouesto regien Prouvènço, en 2015, leis esport qu'acampèron lou mai de mounde en clube soun lei que vaquito : lou baloun (100 864 licencia), lou tennis (92 800 licencia), l’equitacien (45 950), lou handball (40 750) e lou golf (38 800).

 

Acò di, viguen un pau quand meme mai founs ce qu'es raport au baloun e la petanco, puei eis esport aquati.

Mais d’où vient encore ce nouveau titre ? Alors figurez-vous qu’il ne nous faut pas remonter bien loin dans le temps. C’est en 2014, le 17 novembre, que l’Association des Capitales Européennes du Sport (ACED), dirigée par l’Italien Gian Francesco Lupattelli, décerna à Marseille le titre prestigieux de Capitale Européenne du Sport 2017. Ceci est une première en France ! Il est évident que Marseille partage cette distinction avec tout son terroir, d’autant que nous sommes aujourd’hui dans la Métropole d’Aix-Marseille-Provence, n’est-ce pas ? Ce titre est venu salué l’engagement acharné de la Cité phocéenne pour faire du sport un pilier d’intégration dans la société. Par ailleurs, il est venu couronner son respect de l’éthique et du rôle du sport pour l’amélioration de la qualité de vie et de la santé publique. Bref ! En 2017, comme jamais, chacun pourra bouléguer (bouger) pour ne pas faire mentir la décision bienveillante du jury de l’ACED. Et croiriez-vous qu’ici, à Marseille comme en Provence, il y a de quoi laisser stupéfié le touriste qui serait en mal de gros stéréotypes ? Car chez nous, braves amis, nous ne faisons pas que jouer à la pétanque ni au football ! … Pour vous donner une petite idée de cet empire – dont la liste complète des chiffres serait trop longue –, dans notre région Provence, en 2015, les sports qui ont rassemblé le plus de monde en club sont les suivants : le foot (100 864 licenciés), le tennis (92 800 licenciés), l’équitation (45 950), le handball (40 750) et le golf (38 800).

 

Cela dit, voyons quand même un peu plus en détail ce qu’il en est en matière de foot, de pétanque et de sports aquatiques.