© 2018 Armana Marsihés

LEI MELET

Clovis HUGUES

Tout à flour d’aigo, en farandoulo,

Lei melet que la mar redoulo

Vènon en fogo à la courrènt

Dins lou salabre que lei prend.

 

Dóu gourbinoun que n’en regoulo,

Sènso tèsto picon dins l’oulo,

E d’un peisset que n’en vau rèn

Aquest ivèr lou quicharen

 

Miés qu’uno anchoio de Cassis,

Su’no lesco de pan rassis,

’M’uno boueno rajado d’òli.

 

E chimaren mai d’un cigau !...

Dóu bouiabaisso e de l’aiòli,

Qùntei regàli martegau !

                                           Clouvis HUGUES

Tout à fleur d’eau, en farandole,

Les melets que la mer fait rouler

Viennent avec ardeur en course

Dans l’épuisette qui les prend.

 

Du panier qui en déborde,

Sans la tête ils plongent dans la marmite,

Et d’un petit poisson qui ne vaut rien

Cet hiver on le écrasera

 

Mieux qu’un anchois de Cassis,

Sur une tranche de pain rassis,

Avec une bonne rasade d’huile.

 

Et nous boirons plus d’un coup de vin !...

De la bouillabaisse et de l’aïoli,

Quels festins martégaux !

 

Clovis HUGUES